Paris le 26-2-2006


Baba, Ousta, Momo, Amou tu es tout cela.
Combien de titres mérites tu : Mr Propre, Zorro, Mandrin, et combien d’autres ….

Bahram tu es et restera pour tous,
le vagabond aux poches trouées et au coeur prisonnier de sa cage thoracique…

Bahram petit père des pauvres pour ton côté samaritain, un cœur au bout de chaque doigt,
Combattant des causes perdues, toujours en lutte contre l’injustice
Don Quichotte au combat sans fin, ton moulin pour toi c’est la pyramide du Louvre.
Serais tu devenu le Belphégor des lieux ?

De toute manière tu es un guerriero d’une guerre invisible mais toujours présente (au fond de toi et de nous tous) celle que se livrent les humains, sans se le dirent….

Tu es le WHO’S WHO de tous les Iraniens à Paris, le public relation : à chaque concert, chaque spectacle, tu incitais et rencontrais un nombre incalculable d’amis ; on m’a dit que tu étais avant l’heure Internet.

Tu cherches à être le plus juste de tous les justes…. est ce possible ?
Tu cherches à vivre comme un ermite, le plus sobrement possible.
En montagnard tu transportes ton minimum de survis sur le dos.
Escargot téméraire à l’assaut d’un Himalaya quotidien et surtout parisien …

Alors là, je peux dire combien tu es sans aucun doute, irritant, énervant, avec ton allure de demi clodo qui vient donner des leçons à des gens biens « placés », reconnus dans leurs fonctions, zélés snobs de la culture antique, des spécialistes ….
Mais dis, tu t’es vu tout chiffonné, parfois taché, tire bouchonné, mal rasé et parlant un français approximatif, hésitant, ahanant, trébuchant sur les verbes et le féminin/masculin (entre parenthèse, le site amibahram sans e ! ah oui vraiment il ne serait pas content, vraiment pas du tout, que le mot ami ne soit pas au féminin)
Bon ton ‘français’, parfois il faut en faire des efforts pour te comprendre quand tu t’énerves… Mais bien sûr que cela en vaut la peine sinon tu n’aurais pas eu tous ces amis français et françaises …

A oui, ça pour sûr ton aspect est anti-conventionnel, il devait en agacer plus d’un.
Mais certain, pas tous, du Louvre n’ont pas compris, qu’il fallait gratter la première couche pour trouver en dessous la magnifique peinture de maître qui y était caché…..

Allez salut, mais je n’ai jamais autant eu envie de te boxer pour ta dernière idiotie !

Noelle